Mois : <span>mai 2021</span>

Le Cafrad pleure un de ses maillons forts !

La nouvelle est tombée comme un coup de massue le jeudi 13 Mai 2021. Mr Jean Bertrand DOUMBISSI, Responsable des Ressources Humaines au Cafrad n’est plus !

Après avoir passé 3 jours de travail dans le but de consolider les liens entre le personnel du centre et d’acquérir de nouvelles méthodes pour optimiser le rendement de la structure, les collaborateurs tombent des nues quand on leur apprend le décès de celui qui quelques heures plutôt échangeait gaiement avec eux. 

Difficile à croire, difficile à accepter et surtout difficile à vivre. Comment comprendre qu’après des moments de joie si intenses, le Cafrad tout entier allait tomber dans une profonde tristesse ? 

Personnel du Centre d’Animation, de Formation, de Recherche et d’Appui au Développement depuis plus d’une vingtaine d’années, Mr Jean Bertrand DOUMBISSI a eu le temps de marquer les esprits et d’entrer dans les cœurs. 

C’est en 1996 qu’il entre dans cette structure en tant que formateur. De Novembre 1997 à Février 2003 il occupe le poste de Gestionnaire financier qu’il cumulera avec celui de chef d’antenne de Cafrad II entre Février 2001 et Mars 2002. Sa détermination et sa capacité d’adaptation lui donnent d’être nommé Président du Comité de Gestion du Cef-Cafrad entre Juillet 2012 et Février 2014.  L’homme fort ne s’arrête pas en si bon chemin car il gérera l’important département qu’est celui des finances de la structure jusqu’à 2017. Il quittera ce poste pour être Responsable de la Formation en Hôtellerie au Cef-Cafrad entre Mars 2017 et Juin 2018.C’est au poste de Responsable des Ressources Humaines que Mr Jean Bertrand DOUMBISSI quitte le cafrad, quitte sa famille et quitte le monde. 

Une vie professionnelle remplie, de nombreuses expériences acquises, de nombreuses tâches accomplies et de nombreuses personnes rencontrées.

Le lundi 17 Mai 2021 est une journée extrêmement difficile à vivre pour ses collaborateurs. Le chef est absent, son bureau est fermé et jamais il n’y reviendra. 

Il n’aura pas marqué seulement les membres du Cafrad, mais aussi toute la communauté Batié qui a mis en lui une confiance remarquable. 

Des souvenirs de l’homme qu’il a été restent avec nous et nos prières l’accompagnement pour le repos de son âme. 

Le Directeur Général du Cafrad, le Révérend Pasteur Sadrack Djiokou est profondément touché comme tous ceux qui ont l’opportunité de connaître ce baobab qui est tombé. Il adresse à la famille nucléaire, la famille communautaire et à la famille Cafrad, ses condoléances les plus attristées.

Que la terre de nos ancêtres lui soit légère !